` sommaire

 

Image de la première page de la Lettre 

       

Lettre 102 : Editorial

 

AUTONE 2022

Chers amis,

Cette lettre est consacrée à l'histoire du Centre Psychothérapique de Nancy, établissement bien connu dans la région, avec qui notre association a récemment signé une convention en vue de la création d'un petit musée. Celui-ci vient d'être terminé et nous avons eu la joie de pouvoir l'inaugurer à l'occasion des récentes Journées du patrimoine. Nous nous réjouissons de ce partenariat qui s'annonce fructueux.

Cette lettre est aussi l'occasion de vous adresser le programme complet et les modalités d'inscription et de participation au colloque que nous vous avons annoncé et qui se tiendra les 17 et 18 novembre prochains, d'une part à la Faculté de médecine, et d'autre part aux Archives départementales qui, l'une et l'autre, ont aimablement mis leurs locaux à notre disposition. Nous les en remercions chaleureusement. Nous espérons que vous participerez nombreux à cette manifestation historique et scientifique qui marquera les cent-cinquante années de la présence à Nancy de la Faculté de médecine 'et de l'Ecole supérieure de pharmacie, maintenant devenue une faculté. Toutes deux étaient alors transférées depuis Strasbourg à la suite de l'Annexion due à la défaite de 1870.

Ph. Wernert et P. Labrude, au nom du musée et du conseil d'administration de l'association

Le Centre Psychothérapique de Nancy (CPN) est riche d'une histoire de plus de quatre cents ans dont vous trouverez certains éléments dans les pages qui suivent. Une exposition avait été réalisée par l'établissement en 1997, et, depuis, les objets historiques avaient été remisés. Le CPN souhaitait pouvoir les mettre en valeur mais il ne disposait pas en interne des ressources pour le faire. La connaissance du travail fait par les bénévoles du Musée de la santé de Lorraine nous a donné l'idée de solliciter leur aide. Une convention entre le musée et le CPN a été signée et, grâce à un important travail de recensement et de mise en valeur des objets par les bénévoles de l'Association des amis du musée, des vitrines d'exposition permanente viennent d'être mises en place : - sur les soins en psychiatrie, dans la salle polyvalente ; - sur les soins généraux et de spécialité, les équipements de pharmacie, les ornements liturgiques brodés par les malades, dans la salle de la communauté.

Cette organisation permettra aux professionnels de l'établissement et aux étudiants d'accéder à ces éléments historiques. Les vitrines seront également accessibles au grand public à certaines occasions comme les journées du patrimoine.

B. Flieller